La meule “Estelle” de septembre

Le charbonnier lembachois Marc Knab, qui a fêté ses 40 ans le 21 septembre, a tenu son pari de monter une meule de 40 stères pour son anniversaire. La meule Estelle a été ouverte dimanche 24 septembre.

Quand en début d’année, Marc Knab a proposé de réaliser une carbonisation de 40 stères de bois en septembre, certains membres des Charbonniers du Fleckenstein de Lembach ont été sceptiques, mais l’association, forte de son esprit de solidarité, a validé la proposition — il faut laisser leur chance aux jeunes ! Cela arrangeait aussi tout le monde, vu que les charbonniers lembachois avaient devant eux une saison d’été chargée avec l’organisation et l’accueil du congrès européen à Lembach. Celui-ci fut une vraie réussite, et il ne pouvait en être autrement pour la troisième meule en septembre.

Rapidement, on a eu la preuve des capacités d’organisation et de mobilisation de Marc Knab. C’est du reste lui qui a donné l’exemple en séjournant jour et nuit durant dix jours, du 15 au 24 septembre, sur l’aire des charbonniers — la hutte lui servant de refuge. La seule différence avec les charbonniers d’antan qui travaillaient en équipes de trois à quatre personnes, était qu’il y avait foule pour le dressage de la meule le 15 septembre et encore plus au moment de son ouverture le 24.

Pour les « Schichte » de douze heures — les heures de surveillance de la meule et de la gestion de la carbonisation — Marc Knab était assisté par des équipes de trois personnes qui se sont relayées : des membres de « la tribu Knab », sa famille, des amis et des « Köhler vum Flakestaan ».
Dans la pluie et le froid

Le métier d’antan s’exerçait par tout temps. Les participants ont pu le vérifier : pluie et nuits froides étaient au rendez-vous, le tout pimenté par quelques caprices de la meule, baptisée « Estelle » du nom de l’épouse de Marc. Pour le montage de cette dernière, une quarantaine de personnes s’était mobilisée ( DNA du 20 septembre). Pour l’ouverture, il y avait près d’une cinquantaine de « charbonniers d’un jour » et une dizaine de charbonnières, la majorité des participants découvrant le métier pour la première fois, mais n’hésitant pas à noircir leur chemise.

L’ouverture de la troisième meule, dimanche 24 septembre

De plus, à la satisfaction de tous, la meule Estelle a eu un très bon rendement — de quoi contenter largement les amateurs de bon charbon de bois, ayant su attendre pour être servis. Et comme la tradition veut que toute chose qui finit bien se fête dignement, un vrai festin gastronomique concocté par le trio culinaire, l’étoilé Fernand Mischler, le traiteur Guido Muller et le charbonnier/cuisinier Jean-Paul Glock a été partagé à midi sur l’aire des charbonniers, que d’autres petites mains charbonnières avaient rejointe pour faire le service. Jean-Paul Glock s’est à nouveau fait remarquer par ses pâtisseries à l’effigie de l’événement.

Après avoir remis un cadeau à Marc et Estelle, le président des Charbonniers Charles Schlosser a félicité l’heureux initiateur d’avoir relevé avec succès son propre défi de main de maître — de maître charbonnier !

texte et photo : HUB. K